Rôle de l’employeur

Le défi de l'employeur

En juin 1994, le Luxembourg transpose la directive cadre 89/391/CEE du 12 juin 1989 concernant la mise en œuvre de mesures visant à promouvoir l’amélioration de la sécurité et de la santé des travailleurs au travail. L’inspection du travail et des mines étant l’institution compétente en matière de sécurité au travail et le ministère de la santé est chargé de l’exécution de ces dispositions en matière de santé au travail.

En vertu de cette directive, tous les employeurs ont l’obligation légale de protéger la santé et la sécurité des travailleurs. Cette obligation couvre également les problèmes de stress au travail dans la mesure où ils présentent un risque pour la santé et la sécurité.

Tout employeur a l’obligation de nommer au moins un travailleur désigné afin d’assurer la protection de la sécurité et de la santé de ses salariés.

Le nombre de salariés désignés à nommer et le temps qui doit être mis à leur disposition dépendent :

  • du nombre de salariés dans l’entreprise ;
  • du nombre éventuel de postes à risque ;
  • de la taille et du secteur d’activité de l’entreprise.

Même en l’absence de législations, la responsabilité de l’employeur est fortement engagée, car les décisions prises au Conseil d’Administration en matière de sécurité et santé au travail ont un impact non négligeable à tous les niveaux de l’organisation et notamment sur le taux d’absentéisme pour cause de maladie liés au stress au travail.

 

Voir aussi le contexte juridique

shutterstock_136257437
people